Préparer les obsèques

Comment préparer les obsèques et à qui s’adresser.

A qui s’adresser ?

  • La famille s’adresse à une société de Pompes Funèbres, en précisant son choix pour une célébration religieuse. Souvent ce choix figure dans la convention d’obsèques que le défunt a signée avec la société de pompes funèbres.
    Il convient de préciser à cet égard que le terme de « célébration religieuse » n’implique pas automatiquement la présence d’un prêtre.
    La famille et la société de Pompes Funèbres conviennent du lieu et de la date de la cérémonie.
    La société appelle le coordinateur obsèques du Pôle Missionnaire pour lui demander si le lieu de culte, où doit se dérouler la cérémonie, est disponible à la date prévue.
    Si tel est le cas, la société de pompes funèbres peut lancer la préparation de l’ensemble des opérations, avec tous les corps de métiers intervenant. Dans le cas contraire, on choisira une autre heure ou un autre lieu. Il est important qu’il y ait un délai de 2 ou 3 jours entre la demande d’obsèques et la célébration, pour que la préparation puisse se dérouler sans précipitation.
    Le coordinateur appelle le Responsable Obsèques du Secteur pour lui transmettre la demande. Celui-ci se charge de trouver une Équipe Paroissiale pour organiser la célébration.
    L’équipe désignée prend contact avec la famille. Elle convient d’un premier rendez-vous, pour expliquer la célébration et pour proposer un choix de textes, de chants et de musiques.
    Pour vous aider à choisir il y a 2 pages du site de la Chorale du Pôle Missionnaire de Fontainebleau :
    écouter des psaumes.
    écouter des chants.
    Un second contact permet de recueillir les choix de la famille et de fixer tous les détails de la célébration.
    Si un prêtre extérieur au Pôle est sollicité pour célébrer des obsèques, il doit en informer personnellement le Père José Antonini, curé du Pôle Missionnaire de Fontainebleau.
    En cas d’anomalie, par exemple dans le cas où l’équipe d’obsèques ne se serait pas manifestée rapidement, la famille peut toujours appeler le coordinateur.

    Questions matérielles :

    Comme toute institution, l’Eglise a besoin d’argent pour vivre, et il est demandé aux familles de verser un don à l’occasion des obsèques. Il est normalement encaissé par la société de pompes funèbres, qui le reverse intégralement à la paroisse. Ainsi la somme peut-elle être incluse dans les coûts de succession.
    Le montant recommandé, pour le Pôle Missionnaire de Fontainebleau, est de 200€. Il ne représente pas seulement le coût supporté par l’Église pour la célébration, mais une quote-part des frais qu’elle subit pour assurer sa mission.
    De même une quête est faite à la fin de la célébration auprès de l’assemblée. Son montant est pour une part destiné à faire dire la messe du dimanche suivant à l’intention du défunt. L’autre partie sera utilisée pour les missions de la paroisse.
    Certaines églises ont des orgues, qui demandent un entretien particulier. Le coût en est assuré par une association spécifique. C’est pourquoi, si la présence d’un organiste est demandée, il conviendra de verser quelque chose pour cette association ou à l’organiste lui-même, s’il intervient en tant que professionnel.
    Enfin si un prêtre extérieur au pôle missionnaire est invité par la famille pour présider la célébration, il conviendra de le dédommager pour ses frais de déplacement.