Fleurir nos églises

 

« on recherchera des réalisations d’une véritable qualité artistique, pour que ces œuvres nourrissent la foi et la piété et répondent au sens et à la finalité qu’on attend d’elles… », (PGMR 289)

Le bouquet n’est qu’un moyen. Il n’est pas là pour se faire admirer ; il est là pour être louange, prière, moyen pour conduire du visible, ce qu’il est, à l’Invisible, le Seigneur Créateur. Le bouquet est peut-être nécessaire, mais pas indispensable, la liturgie est première…. Les fleurs, c’est la Vie qui entre dans l’Église, selon les temps liturgiques. (d’après un texte Véronique De Koning)

Une réunion trimestrielle pour établir le planning de la décoration florale en fonction de la liturgie et des événements de la paroisse.

 

Fleurir

Contacts associés :