Chapelle de la Trinité – Château de Fontainebleau

Coordonnées:

Château de Fontainebleau

| Contact: Maison de la mission

Cette église fait partie du secteur de Fontainebleau:

Organisation du secteur de Fontainebleau

Les Trinitaires

Chapelle la Trinite 1

La chapelle de la Trinité

Ancienne église conventuelle des religieux Trinitaires installés ici par saint Louis en 1259, celle-ci a été rattachée au château sous François Ier50. Reconstruite à partir de ce règne et sous celui d’Henri II, elle reçoit la voûte actuelle sous Henri IV et fut terminée par Louis XIII puis enrichie par Louis XIV, Louis XV et Louis XVI.
On doit au peintre Martin Fréminet des scènes du mystère de la Rédemption de l’homme (les Trinitaires étant un ordre rédempteur) : L’Apparition de Dieu à Noé au-dessus de la tribune, L’Annonciation derrière le maître-autel, Le Christ du Jugement dernier entouré des sept premières intelligences au centre, ainsi que des personnages de l’ancienne Loi (rois de Juda, prophètes, vertus), peints sur la voûte entre 1608 et 1619.
Le maître-autel, réalisé par le sculpteur italien Francesco Bordoni en 1633, lequel est aussi l’auteur du dallage en marbre multicolore du sol, est entouré de statues de souverains (saint Louis à droite de l’autel avec les traits de Louis XIII, et Charlemagne à gauche avec les traits de Henri IV). L’autel et le tabernacle d’origine se trouvent à l’église paroissiale de Fontainebleau où ils furent transférés à la Révolution.
Le tableau d’autel a quant à lui été peint par Jean Dubois le Vieux en 1642 et représente la Sainte Trinité au moment de la déposition de croix. La tribune, portée par des colonnes de marbre, est l’œuvre de Scibec de Carpi, tout comme la clôture du chœur datant de 1554. Philibert Delorme avait présidé à la création de deux oratoires : l’un pour Henri II réalisé en 1557, l’autre pour Diane de Poitiers. Les deux furent détruits en 1605. Les boiseries et les grilles des chapelles sont l’œuvre du menuisier Jean Maujan, qui sous-traite avec Robert Andry en 1629. Barthélémy du Tremblay quant à lui avait commencé les peintures décoratives, terminées par son gendre Germain Gissey, associé à Jean Bertrand et Robert Cammel. Les dernières peintures décoratives exécutées dans la chapelle sont les tableaux ovales réalisés sous Louis XVI.
L’orgue de François-Henry Clicquot, toujours en place, fut réalisé en 1774.
Le principal événement qui eut lieu dans cette chapelle fut le mariage de Louis XV et Marie Leszczy?ska en 1725 (le Supérieur des Trinitaires, Louis Blouin, présenta l’eau bénite au roi et à la reine).
La chapelle fut aussi le théâtre du mariage de Marie-Louise d’Orléans avec Charles II d’Espagne (représenté par le prince de Conti) et du baptême du prince Louis-Napoléon Bonaparte (futur Napoléon III) en 1810 avec 24 autres enfants et du mariage de Ferdinand-Philippe d’Orléans avec Hélène de Mecklembourg-Schwerin le 30 mai 1837. (source : Wikipedia)

Voir aussi la chapelle Saint Saturnin  (château de Fontainebleau)

La vie de la chapelle de la Trinité (château de Fontainebleau)

Ce diaporama nécessite JavaScript.