« Voici la Servante du Seigneur ! »

Dieu fait alliance avec l’humanité, tous les témoins et prophètes de l’Ancien Testament le manifestent. Et voici que, par Jésus, la « Nouvelle Alliance » s’accomplit : Dieu s’engage pleinement dans l’histoire des hommes. Quelques jours avant la fête de Noël, notre prière rejoint celle de Marie, en Galilée : que tout s’accomplisse selon sa volonté. Le « oui » de Marie ouvre la porte à l’Incarnation. Un simple mot fait basculer le destin de l’humanité tout entière. Dans son humilité et son effacement, Marie permet à Dieu de s’installer chez nous. Sans ce rappel, il y aurait mille et une façons de célébrer Noël. Mais le chemin de Marie nous indique la bonne voie : c’est en accueillant librement Celui qui vient que nous scellerons cette Alliance Nouvelle.

Dieu a toujours choisi des hommes, parmi son peuple, pour ‘l’aider’ dans sa mission de salut. Mais ce choix de Dieu culmine, bien sûr, en Marie, l’humble servante. Dieu veut avoir besoin d’une femme pour mettre au monde son Fils bien-aimé.

Ce dimanche célèbre en même temps l’humilité de Dieu et l’humilité de Marie, qui, en quelque sorte, s’épousent. Le récit de l’Annonciation est, incontestablement, un des joyaux de l’Évangile…

Méditer la mission confiée à Marie et la réponse si généreuse qu’elle n’a pas hésité à donner nous invite aussi à nous interroger sur notre propre mission : qu’est-ce que Dieu nous confie, à notre humble mesure ? En quoi, pour quoi, compte-t-il sur chacun de nous ? Pour que ce soit vraiment Noël, sur notre terre, il a sans doute besoin des disciples de son Fils…

Nous professons aujourd’hui notre foi en Dieu qui, dit saint Paul « a le pouvoir de nous rendre forts » : en allumant notre quatrième bougie de l’Avent, que cette force soit vraiment ravivée dans nos cœurs.

Père José