Restez éveillés et relevez la tête !

Temps de l’Avent, de l’avènement, de la venue : voici que viennent les jours de la promesse. Ce premier dimanche d’un nouveau temps liturgique, d’une nouvelle année liturgique, marque une rupture dans la banalité de notre quotidien. La Parole de Dieu nous alerte, nous réveille, nous invite à nous tenir sur nos gardes. Car Dieu tient ses promesses ! N’allons pas croire que le retour du Christ dans sa gloire n’est qu’une manière de parler, ou que ça n’arrivera qu’aux autres… « Restez éveillés et priez en tout temps » : voici le temps de la vigilance, pour accueillir dignement Celui que nous aimons.

Saint Paul, dans la deuxième lecture, nous adresse une belle exhortation, rappelant la nécessité de l’amour du prochain, de la charité fraternelle, et du progrès spirituel auquel nous sommes appelés sans relâche. Il situe lui aussi cette dynamique de la vie chrétienne dans la perspective de la venue du Seigneur; nous sommes tendus, tournés vers ce jour, comme nous le proclamons à l’anamnèse de nos Eucharisties : « Nous attendons ta venue dans la gloire ». Au long de ces semaines de l’Avent, ces mots doivent être dits plus sincèrement encore, et résonner plus fort au cœur de notre vie.

Concrètement, comment « nous mettre en Avent » ? Ce temps fort spirituel suscite pour la vie quotidienne un comportement conforme à l’Évangile de ce dimanche. Au-delà des grandes descriptions apocalyptiques accompagnant la venue triomphale du Fils de l’homme, Jésus invite les disciples à une double attitude : il leur demande d’abord d’être attentifs aux signes, il leur demande ensuite de prier en tout temps. Il en est de même pour nous aujourd’hui : sachons, avec confiance et foi, lire les signes de l’amour du Christ pour les hommes de ce temps et prier pour l’avènement de sa paix.

Père José