Il fait entendre les sourds et parler les muets

Le message central de ce 23e dimanche du temps ordinaire est un message de salut, car les textes d’aujourd’hui font tous écho à ce merveilleux don de Dieu à l’humanité : « Voici votre Dieu… Il va vous sauver » (Isaïe). Jésus, dont le nom signifie « Dieu sauve », incarne le salut promis par Dieu à son Peuple. Par chacune de nos Eucharisties, nous en rendons grâce.

L’interpellation de saint Jacques s’adresse sans doute encore à nous aujourd’hui, la discrimination entre riches et pauvres étant malheureusement encore actuelle dans bien des lieux ou des manières de penser… Le psaume, déjà, chante l’amour de prédilection du Seigneur pour les plus pauvres et les malheureux. Et il y a là, nous le savons, un enjeu important pour la crédibilité de l’Évangile et de l’Église dans notre monde.

Qu’en est-il au sein même de notre Pôle Missionnaire, dans notre quartier ? Quelle place réservons-nous, dans nos assemblées dominicales, aux pauvres, aux démunis, aux déshérités ?

Jésus « fait entendre les sourds et parler les muets » : en lui s’accomplit ce que les prophètes avaient annoncé. Pour nous aujourd’hui, l’actualisation du salut est célébrée dans les sacrements de l’Église : en chaque sacrement, la Promesse de Dieu, en Jésus Christ, s’accomplit. Le Christ ouvre nos oreilles et nos cœurs à sa Parole, pour qu’à notre tour nous l’annoncions, non seulement en la confessant de nos lèvres mais en y conformant notre vie. Savons-nous aussi nous exclamer : « Tout ce qu’il fait est admirable » ? Osons-nous le reconnaître et, comme baptisés, en témoigner autour de nous ?

Père José