« Confiance, lève-toi ; il t’appelle… »

C’est encore dans la Lettre aux Hébreux que nous trouvons aujourd’hui une belle et riche expression résumant qui est le Christ pour nous. Le texte dit très simplement : il est« en mesure de comprendre »… Le Christ est en mesure de comprendre notre humanité puisqu’il a pris notre condition humaine, en mesure de comprendre nos souffrances, nos inquiétudes, nos difficultés, nos interrogations. Le Christ est en mesure de nous comprendre, parce qu’il est homme, et de nous sauver, parce qu’il est Dieu. Voilà pourquoi nous pouvons avoir en Lui totale confiance et obtenir de Lui le salut.

L’Écriture et le témoignage de ceux et celles qui nous ont précédés dans la foi nous invitent à faire confiance au Christ. Bien sûr, ce n’est pas facile tous les jours. Mais pour nous y aider, il y a l’Église, c’est-à-dire nos frères et sœurs dans la foi, que nous retrouvons pour la prière et la célébration ; il y a le témoignage des saints et de ceux qui, ayant tout quitté pour le Christ, rayonnent de sa joie ; il y a la grâce des sacrements et cette force que nous pouvons demander chaque jour au Seigneur. Lui faire confiance, c’est ouvrir notre cœur à son amour, et lui dire : « fais que j’aime comme tu aimes… »

La deuxième attitude de l’aveugle qui a recouvré la vue est de « suivre Jésus sur la route ». Le surplace n’est pas chrétien ! Nous sommes en marche pour aller à la rencontre des hommes, pour aller annoncer l’Évangile à toutes les nations, pour aller faire germer le Royaume aux quatre coins de la terre. Le Christ trace le chemin, et il appelle à sa suite des ouvriers pour la moisson. Il compte sur nous, puisque nous avons été renouvelés par la grâce du baptême, mis en marche jusqu’au jour où nous parviendrons au bonheur sans fin qu’il prépare pour nous.

Père José