C’est vous qui en êtes les témoins !

Les textes de ce troisième dimanche de Pâques nous font progresser dans l’expansion missionnaire de l’Église. Pour la première fois, il est question de « témoins ». Dans la première lecture, Pierre n’hésite pas à affirmer devant tout le peuple, avec force et courage : « Jésus… vous l’avez tué, mais Dieu l’a ressuscité… nous en sommes témoins ». C’est la première annonce de la Bonne Nouvelle. Dans l’évangile, le Ressuscité, de la même manière, dit aux deux disciples : « Vous en êtes les témoins. » Ainsi, à ce moment, commence la transmission de ce témoignage « à toutes les nations ». Ce dont sont « témoins » ces premiers hérauts de la foi c’est, au fond, l’accomplissement des Écritures : Dieu réalise son dessein de salut pour l’humanité ; en Jésus s’accomplit sa Promesse.

La Passion-Résurrection était annoncée, et l’accomplissement se poursuivra encore avec le don de l’Esprit, la vie et la mission de l’Église, et jusqu’au retour glorieux du Christ. Il nous faut laisser le Christ ressuscité ouvrir nos esprits et nos cœurs à l’intelligence de l’Écriture, puisqu’il s’y donne à le rencontrer.

Les textes de ce dimanche invitent également à valoriser l’image traditionnelle des « deux tables ». En Jésus sont accomplies les Écritures, en lui se réalise ce que les prophètes avaient annoncé. D’autre part, l’évangile de saint Luc dit l’importance de la fraction du pain et du repas avec le Ressuscité. Heureux l’homme qui se sait fragile et pourtant chargé de la grande responsabilité d’être témoin, en 2018, de la résurrection du Seigneur.

Père José