Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous…

Aujourd’hui, les textes de la Parole de Dieu appellent au don et au service absolu : « La coupe que je vais boire, vous y boirez ; et le baptême dans lequel je vais être plongé, vous le recevrez… Celui qui veut être le premier sera l’esclave de tous ». Ainsi le chemin proposé par le Christ n’est ni de tout repos, ni très valorisant. C’est pourtant la voie qu’il propose aux siens en réponse à leurs désirs de grandeur et d’absolu.

Pour être chrétien, et ressembler autant que possible au Christ, la lettre aux Hébreux nous donne un premier conseil : tenir ferme dans la foi, dans le témoignage et l’affirmation de notre foi. Bien sûr, nos seules forces semblent insuffisantes pour cela ; mais Jésus, le Fils de Dieu devenu homme, comprend et partage nos faiblesses, et il les habite de sa force, de sa miséricorde et de sa grâce. Il nous accorde, « en temps voulu, la grâce de son secours » ; et c’est avec lui que nous pouvons avancer « en pleine assurance », malgré nos faiblesses, vers le Royaume.

Tenir ferme dans notre « oui » au Christ et dans notre désir de lui ressembler, c’est consentir, comme lui, à être serviteur. Il a lui-même parfaitement incarné cette figure du Serviteur donnant sa vie pour le salut de tous. Il nous invite à suivre son exemple, parce que le service des autres est le seul chemin du Royaume. Tout l’Évangile en témoigne, du commandement de l’amour à l’exemple du lavement des pieds, du discours sur la montagne à l’accueil des petits et des exclus. Le Christ nous demande de faire ce choix avec lui et pour lui, pour continuer sa mission, pour faire grandir son Royaume dès maintenant, là où nous sommes.

Père José