Célébrons dans la joie la réelle présence de Dieu dans l’Eucharistie

Aujourd’hui, c’est la fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Seigneur. Nous célébrons la merveille de Dieu qui fait alliance, qui se donne pour faire de nous le peuple de ses enfants. Dieu lui-même se fait nourriture sur le chemin de sa vie avec nous. Nous célébrons dans la joie la réelle présence de Dieu dans l’Eucharistie.

Cette fête nous fait mieux connaître le Dieu qui nous aime et qui nous considère comme ses propres enfants… Le soir du Jeudi Saint, en plus de partager avec ses disciples le pain et le vin, il s’est mis à leur service, il leur a lavé les pieds. Il a demandé de se souvenir de ce geste d’amitié : « Faites ceci en mémoire de moi… faites comme moi j’ai fait pour vous »… Il ne s’agit pas d’une mémoire conservatrice, paralysante, mais d’une mémoire dynamique et ouverte, qui nous invite à faire des choses nouvelles, à nous impliquer dans notre monde pour le rendre meilleur.

À travers l’Eucharistie, le Christ souligne certains éléments importants pour notre vie en Église : d’abord il nous

rappelle que la haine et la division peuvent détruire la fraternité de nos rencontres eucharistiques. C’est pourquoi il nous dit dans l’évangile : « si, lorsque tu viens présenter ton offrande à l’autel, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande, va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. »

L’Eucharistie a toujours un lien direct avec notre vie quotidienne. À la fin de la messe, le célébrant nous renvoie à nos familles, à nos maisons, à notre milieu de vie : « Allez dans la paix du Christ. »

À travers les siècles, des millions de chrétiens, au contact de la parole du Seigneur et au partage de son corps et de son sang, ont reçu une force nouvelle dans le sacrement que nous célébrons aujourd’hui.

Que cette fête du Corps et du Sang du Christ, cette fête de l’Eucharistie nous fasse mieux connaître le Dieu qui nous aime et nous considère comme ses propres enfants. Qu’elle redonne un sens à notre vie et augmente en chacun de nous la foi, l’espérance et la charité.

Père José