Sites du pôle et de la chorale- Bilan 2020

 

L’analyse des outils de suivis de nos sites nous donne, en cette fin d’année 2020, les résultats suivant assortis de quelques réflexions 

 

Pour l’ensemble de l’année :

– le site de la chorale :  1 million de visites

La consultation des pages proposant une liste de chants pour chaque dimanche est en hausse: en moyenne 2 500 consultations chaque semaine (4 500 pour celle de Noël).

Les psaumes restent la rubrique la plus sollicitée, le psaume de Noël a été écouté et sa partition téléchargée plus de 5 000 fois.

Les propositions de PU commencent à décoller, celle de Noël a été ouverte près de 400 fois.
On peut penser qu’au moins 3 000 paroisses sont des utilisatrices régulières de notre site. Plus de 80000 animateurs et organistes nous consultent chaque mois ( un fort pourcentage des animateurs de nos églises de France…?)
Les pays d’Afrique sont très demandeurs de notre soutien, demandes accompagnées de nombreuses prières à notre intention !!!

 le site du Pôle 
Le confinement a été un facteur d’accroissement des consultations. On peut estimer que, par rapport à 2019, nous avons près de 1 000 personnes de plus à consulter régulièrement notre site, soit sans doute entre 7 et 8 000 différentes ce qui est beaucoup rapporté au nombre de fidèles du Pôle (si on croit les statistiques pour 60 000 habitants nous aurions 3 000 fidèles et sans doute de l’ordre de 2000 familles…?).

La newsletter est envoyée à 1 400 personnes (qui comprennent des fidèles du Pôle et des « fidèles » du site de la chorale..) et est consultée en moyenne par 65 – 70 % des destinataires.

La lettre du père José est très complémentaire de cette newsletter. Certains paroissiens n’allant pas sur nos sites, elle est envoyée à 1 200 personnes bien identifiées dans les différents secteurs du Pôle.

Je rends grâce à Dieu pour tout le travail réalisé par l’équipe communication.
C’est une évidence, nos sites sont, aujourd’hui, un outil indispensable pour l’évangélisation de vos villes et villages et rayonnent bien au-delà du Pôle ! Merci Seigneur.

Père José