Séminaire de rentrée 2019-Conclusion

Les conclusions du Père José concernant le séminaire de rentrée 2019

 

Ce séminaire de rentrée 2019 a rassemblé une cinquantaine de personnes : tous les services et tous les secteurs étaient représentés.

Après une introduction du Père José, rappelant les fondements de notre Vision Pastorale et une présentation des Petits Groupes « Escales » par Céline de Poorter, six groupes de partage se sont réunis autour de questions concrètes et claires. Elles invitaient à relire nos choix pastoraux et à faire des propositions : comment amplifier notre stratégie concernant la pastorale des Petits Groupes et lui redonner un nouvel élan missionnaire ?

Les échanges ont été très riches et ont fortement encouragé la pastorale de Petits Groupes de notre Pôle Missionnaire.

 

De nombreuses suggestions ont été faites pour redonner encore plus de souffle aux Petits Groupes qui existent déjà. Je pense bien entendu aux Cellules Paroissiales d’Évangélisation, aux Petits Groupes de l’Avent et du Carême qui continuent d’avoir un succès certain et qui répondent incontestablement à une attente…. Accompagné et soutenu par la même Vision, d’autres propositions sont à inventer à l’exemple des « Escales » pour toucher d’autres groupes de personnes, en particulier les jeunes familles, les prépas mariages, les familles en deuils, etc… En un mot soyons courageux et novateurs comme nous y encourage fortement le Pape François : « n’ayez pas peur de la nouveauté et que les difficultés qui sont inévitables sur le chemin de l’évangélisation ne ralentissent pas votre marche. » (Exhortation aux Cellules Paroissiales d’Évangélisation, lundi 18 novembre 2019)

 

Le séminaire a pointé plusieurs points :

1-      Avoir toujours le souci d’employer un langage simple et compréhensible par le plus grand nombre, que ce soit dans les homélies, les enseignements des Cellules, les témoignages des Petits Groupes… Le but recherché : rejoindre les plus lointains, notamment ceux qui n’ont pas tous les codes…. Par ailleurs, pour que nos paroisses grandissent en nombre, il est indispensable que leurs membres grandissent en chrétiens, c’est-à-dire en sainteté. Nous risquons parfois de nous installer, oubliant que si nous n’avançons pas, nous tombons. « Le jour où tu dis « cela suffit », tu es déjà mort », dit saint Augustin…

 

2-      Un encouragement certain à poursuivre les Cellules Paroissiales d’Évangélisation et les Petits Groupes de l’Avent et du Carême…

 

3-      Encouragement également à bâtir notre pastorale sur la prière, la formation, le service, la fraternité et le souci permanent de l’évangélisation… Autrement dit, vivre concrètement dans notre Pôle Missionnaire l’enseignement de Actes 2, 42-47 : « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. Tous les croyants vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun ; ils vendaient leurs biens et leurs possessions, et ils en partageaient le produit entre tous en fonction des besoins de chacun (…). Chaque jour, le Seigneur leur adjoignait ceux qui allaient être sauvés ».

Ce qui est apparu dans l’ensemble des six petits groupes, c’est le désir de poursuive la dynamique de la vie chrétienne au sein de notre Pôle Missionnaire… Il nous est donc demandé de développer un équilibre de ces cinq essentiels, afin de produire le plus de fruits possible et d’accueillir toujours plus la grâce de Dieu… Le fait de les appeler « Essentiels » souligne que nous ne pouvons pas les laisser de côté. Pas même un seul sur les cinq ! Si nous considérons qu’une de ces dimensions ne nous concerne pas ou ne concerne pas notre paroisse, nous amputons notre corps d’un de ses membres. Il est également problématique pour notre croissance chrétienne qu’une de ces cinq dimensions ne grandisse pas. Nous pouvons même dire que la dynamique la plus faible définit la croissance de notre vie chrétienne et notre capacité d’accueil de la grâce de Dieu. Nous observons une belle croissance des personnes et de la paroisse quand ces cinq dynamiques sont en place ensemble.

La finalité : poursuivre la transformation de notre pastorale en n’ayant pas peur d’innover ; pour ce faire il est important de ne jamais oublier que c’est l’Esprit Saint qui est le moteur principal de l’évangélisation…  

L’objectif  poursuivi : faire des disciples missionnaires dans les cinq secteurs de notre Pôle…

Bien garder  en mémoire en ce qui concerne l’évangélisation, qu’il ne faut jamais se croire arrivés au bout du chemin…

 

4-      Concernant la retraite du Carême, il a été souhaité qu’on puisse davantage parler d’un « Chemin vers Pâques… » plutôt que d’une retraite. Par ailleurs, que les enseignements soient dans un langage moins « catho » et accessible au plus grand nombre.

 

5-      Un encouragement à inventer dans le même esprit de notre vision qui doit rester le cœur de notre pastorale, d’autres initiatives comme « les Escales » en ce qui concerne les prépas baptêmes… Ne pas craindre d’innover.

 

6-      Inventer une proposition pour les familles notamment les jeunes couples. Ça semble être l’urgence

 

7-      Travailler davantage sur la complémentarité et l’articulation entre Cellules, Petits Groupes, Escales et services, notamment les baptêmes, le Catéchuménat, les funérailles… Inviter dans le Cellules à la suite de ces étapes. Concrètement, informer les Cellules : des baptêmes et autres sacrements qui ont eu lieu dans leur périmètre géographique.

 

8-      Qu’il y ait davantage de communication entre les différents acteurs pastoraux.

 

9-      Continuer à travailler sur lACCUEIL… Ce point est venu plusieurs fois

 

10-  Faire des « relais de quartiers »

 

Conclusion :

 

–          Chaque EAP, services, mouvements, ainsi que la Cellule guide, doit s’approprier ces conclusions et se laisser interroger sur la pertinence des moyens qui sont mis en œuvre dans leur lieu de mission pour répondre aux besoins de l’évangélisation.

Suis-je dans une pastorale de la « conservation » ou, au contraire, je participe à la pastorale de « transformation ». Pour le dire autrement, vérifier également que les moyens mis en œuvre amplifient notre stratégie pastorale et redonnent un nouvel élan missionnaire.

 

–          Recentrer l’effort sur les Cellules Paroissiales d’Évangélisation et réfléchir à un plan d’action.

 

–          Continuer les Petits Groupes, notamment la campagne de l’Avent et, au Carême, le Chemin vers Pâques.

 

–          Travailler les points concernant l’articulation entre les Cellules, les Petits Groupes, les services…

 

–          Faire, dès cette année, une proposition concrète pour les couples, notamment les jeunes couples.