Pèlerinage de Nevers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Une centaine de pèlerins du pôle missionnaire de Fontainebleau sont partis en cette année Ste Bernadette au sanctuaire de Nevers. Après un trajet en voiture ou en car, tous se sont retrouvés pour la messe concélébrée entre autre par les pères José et Clément du pôle.
Témoignage de Céline :
«Juste après la messe, père José a introduit ce pèlerinage de rentrée en nous demandant de nous connecter à la personne assise auprès de nous, de lui demander son prénom et de porter dans notre cœur, ses intentions de prière. Priant déjà pour mon voisin de gauche et ma voisine de droite, je me suis mise en lien avec mon voisin de derrière, que je ne connaissais pas et qui ne m’a donné aucune indication sur le pourquoi/sur quoi je devais prier …
La journée se déroule sous le regard de Sainte Bernadette. Durant l’après-midi : un temps d’adoration en groupe à l’intérieur. Je ressens le besoin de m’isoler : je reste donc dehors, pourtant parfaitement en union de prière avec mes frères et sœurs, mais seule, avec Jesus.
C’est alors que je vois arriver une sœur, désireuse de me présenter l’homme, pour qui j’ai prié le matin.  Elle ne le sait évidemment pas …
Et pourquoi voulait-elle tant me présenter cet homme ? Parce qu’elle « était certaine que je pouvais répondre à ses prières ». Et cette fois énumérées : c’est plus que probable …
Ainsi va le Souffle, fruit d’une belle communion de priants devant Jésus ! Plus efficace que le forfait Premium d’Amazon … »

Témoignage d’Aline :

« En ce début d’année scolaire et universitaire, partir un dimanche en pèlerinage plutôt que d’aller au forum des associations, au vide-grenier ou à l’installation de sa fille étudiante,  c’était un challenge pour moi. Je l’ai fait au nom de l’amitié qui me lie à une personne qui ne serait probablement pas venue sans moi.  C’est la première fois que je participais au pèlerinage de rentrée.
Je remercie le Pôle d’avoir l’initiative de telles rencontres spirituelles entre les habitants des différents clochers.
Je l’ai fait sans mérite sachant que sainte Bernadette m’obtiendrait des grâces. Son exemple nous ouvre à l’humilité, l’acceptation de notre faiblesse, la réception du regard respectueux et tendre de la Vierge Marie qui restaure en nous la confiance et la dignité de notre divine filiation.
Nous avons poursuivi notre pèlerinage en nous adressant à la personne la plus proche de nous et que nous ne connaissions pas. Nous avons échangé nos prénoms et la main sur l’épaule de l’autre nous avons prié instamment pendant quelques minutes à ses intentions. Ce court moment a construit une communauté de frères et sœurs réunis par la compassion. Puis Père José nous a introduit à la prière de 5 dizaines de Je vous salue Marie en l’ouvrant aux intentions, des malades de la paroisse, des acteurs de l’Aumônerie et du  catéchisme, des enfants et des jeunes qui nous sont confiés, de la mission que chacun d’entre nous a reçue du Christ, des prisonniers et de leurs familles…. »

Témoignage de Joël :
 » Encore une fois, à la suite de l’intercession de Sainte Bernadette, des réponses à des problèmes personnels m’ont été apportées, le jour même, et ce d’une façon inattendue. Merci à Sainte Bernadette  »
« La journée de pèlerinage a été chaleureuse et dynamique. Merci à l’ensemble de la communauté paroissiale, organisateurs et participants ».

Témoignage de Séraphin, séminariste du diocèse de Meaux :
« Ce pèlerinage sur les pas de Sainte Bernadette m’a fait découvrir une face méconnue de cette petite sainte. J’ai eu l’occasion de voir le spectacle « Bernadette » lors du pèlerinage diocésain début juillet. Les premières années de la vie de Bernadette sont assez largement représentées, et nous connaissons bien la première moitié de sa vie. Mais Nevers m’a fait découvrir l’autre Bernadette : celle qui a du caractère, celle qui cherche longtemps là où Dieu l’attend, celle que l’on oublie. Bernadette ne va pas seulement à Nevers pour fuir une mauvaise popularité, mais par amour pour Dieu. C’est également par amour pour Lui qu’elle va rester dans l’infirmerie du noviciat, qu’elle pensait quitter rapidement pour rejoindre les plus pauvres. Cette petite grande sainte nous montre où sont les priorités : suivre Dieu et l’aimer. »

La pause déjeuner a permis à chacun de se restaurer, les uns en salle à manger, les autres en picnic sous la tente, suivant l’option choisie, avant de se retrouver pour la visite méditative des lieux marqués par Ste Bernadette, animée par un guide pour chacun des groupes de 50 que nous formions.

Témoignage d’Hubert :
« Ce parcours aurait pu n’être qu’une déambulation, s’il n’avait été animé, pour notre groupe, par une guide de grande qualité. Judith (le prénom n’a pas été changé 😊) ne s’est pas contentée de réciter un texte appris par cœur, aux dates bien marquées ! Elle a su nous faire progresser en parallèle avec la vie sanctifiée et sanctifiante de Bernadette, dans toutes les dimensions de sa spiritualité : dévotion à la Vierge bien sûr, humilité de tous les instants, dans l’exercice des talents aussi minimes soient-ils que chacun a reçu du Seigneur, mais aussi charité et amour envers tous, comme Bernadette l’avait ressentie elle-même de « la belle dame » qui l’avait « regardée comme une personne.
La sincérité des accents de notre guide a confirmé, une fois de plus s’il en était besoin, que la « façon de donner est (parfois) meilleure que ce que l’on donne » ! Les mêmes propos spirituels tenus par un clerc auraient pu paraître « normaux » : tenus par une laïque engagée, ils en avaient une portée accrue. Merci, Judith. »

Nous nous sommes ensuite retrouvés à la chapelle du noviciat pour un temps d’adoration, heureux de chanter pour notre Seigneur !
Comme un père s’occupe de ses enfants, le Père José avait prévu un « quatre heures »   pris dans les jardins du couvent avant que nous ne rejoignons à pied la magnifique cathédrale Saint-Cyr-et-sainte-Julitte de Nevers, en cours de restauration, bien avancée !

Témoignage d’Aline :

« J’avais à plusieurs reprises prié devant la chasse de sainte Bernadette, en famille, sur le chemin des vacances. Mais vivre ce pèlerinage en paroisse permet de souder la communauté des participants, nourris à la même source spirituelle et porteurs de ce témoignage dans leurs clochers respectifs.

Quelle chance de pouvoir commencer l’année en choisissant comme Bernadette de nous mettre sous le regard de Dieu, regard qui guérit nos blessures et notre manque de confiance en nous, le chapelet à la main pour nous aider à contempler les mystères de la vie du Christ, avec l’aide de sa sainte Mère »

C’est toujours une très belle fraternité qui se vit entre tous et qui nous fait grandir dans l’esprit de l’évangélisation.
Notons dès à présent notre prochain pèlerinage qui aura lieu à Rome les 16,17 ,18 et 19 mars 2020

 

Prier avec les mots de Bernadette :

« Ô Jésus donnez-moi je vous prie le pain de l’humilité,

le pain d’obéissance,

le pain de charité,

le pain de force pour rompre ma volonté et la fondre à la vôtre…

le pain de patience pour supporter les peines que mon cœur souffre …

le pain de ne voir que vous seul en tout et toujours »