Oser une Paroisse Missionnaire 2017 – Témoignages

Témoignages des personnes accueillies à la session 2017:

 

Prière des paroisses devant le Saint sacrement

« Nous rentrons ce soir très heureux d’une session de 3 jours dans le pôle missionnaire de Fontainebleau sur les cellules paroissiales d’évangélisation. Une paroisse accueillante et paisible, une plongée dans l’appel à l’adoration pour porter l’évangélisation, des rencontres émouvantes et décisives, une densité de convertis au m2 jamais rencontrée, des personnes venues de la France entière, et surtout une paix, une joie, une sérénité qui signent la présence de l’Esprit Saint. Sois béni, Seigneur, et éclaire nous sur ce que tu veux pour notre paroisse et notre diocèse. »

 

 

« Novembre 2015 : 1ère session à Fontainebleau.Je rentre touchée au point de ne pouvoir me taire. Soutenue par mon époux, à qui je donne mon témoignage, j’appelle alors 12 personnes de mon village, à une soirée chez nous. Parole de Dieu, louange, témoignage et prière, vient alors la proposition du petit groupe. Nous prions pour notre curé. Nous le rencontrons, ainsi que l’EMP. Aujourd’hui, c’est lui qui propose les 6 semaines pour l’Essentiel !

Janvier 2016 : 8 personnes, envoyées cette année par le Pasteur, sont venues se former à un discours clair et enthousiaste, se laisser remplir de l’Esprit Saint pour mieux être au service du Royaume de Dieu.»
Églantine C. ( Loiret 45 ).

 

 » Je suis venu à cette formation contraint et forcé. Notre curé a demandé à Christiane, mon épouse, qui ne voulait pas y aller seule ! Et une fois de plus, le Seigneur m’a pris par la peau du dos. Alors que dire ? Merci Seigneur ! Merci car tu m’as permis de vivre en cellule lundi soir, un temps de partages magnifiques où j’ai découvert l’Ecoute, la Fraternité, le Respect, avec le Christ comme point de rassemblement.
Que l’Eglise est belle, quand elle est vécue et partagée ainsi !! » Louis S (Haute-Marne )

 

«C’est le Père de l’Estrange qui nous y a invités : nous ne pouvons que le remercier … !
Les cellules : inconnues pour nous … c’est l’avenir de notre Eglise !
Nous devons Evangéliser à notre porte …inviter chez soi, nos voisins de rue, de quartier pour re-découvrir Jésus-Christ … c’est possible … pas besoin de prendre sa voiture ! C’est simple à mettre en place …C’est un travail d’équipe avec le prêtre et ses paroissiens.
Fraternité, Prières, Adoration, Service, Charité : c’est la clef du bonheur  qui donne envie de renouer des liens avec la Paroisse et les Sacrements … des gens heureux de se retrouver et de redonner un Vrai sens à leur vie.
Ce que nous avons vécu là-bas, c’est ce que nous sentions au fond de notre cœur : pour être actifs dans une Paroisse, la prière et l’Adoration et le Partage doivent être au cœur de notre vie !»

 

Laurence et moi voulons exprimer nos vifs remerciements à tous les organisateurs de la session. Ces 3 jours nous ont remplis de joie : d’abord celle de retrouver votre dynamisme et votre fraternité, ensuite, celle de prier ensemble afin que nous gardions la force de l’Esprit Saint pour annoncer l’Évangile. Nous revenons dans notre belle paroisse St Ruf d’Avignon « gonflés à bloc » pour transmettre ce que nous avons vécu. Nous sommes bien décidés, sous la houlette des Frères de St Jean, de lancer dans le calme et la confiance le processus de mise en œuvre des Cellules. Michel

 

La joie d’accueillir:

« Frères, que demeure l’amour fraternel ! N’oubliez pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. » (He 13, 1-8)

 

« Nous avons eu la joie d’accueillir Aimé Césaire à l’occasion de la session “oser une paroisse missionnaire”.

Lorsque nous avons proposé de loger un sessionnaire chez nous, nous ne savions pas ce que le Seigneur nous réservait. En effet, Aimé Césaire est originaire de Centre-Afrique, pays qu’il a dû fuir il y a 4 ans en raison du conflit civil qui y règne. Il est venu se réfugier à Paris où il avait des contacts pour mener un projet artistique (Aimé Césaire est artiste, chorégraphe et musicien) laissant sa femme et leurs 5 enfants au pays.

Sa présence au sein de notre famille a été l’occasion d’échanges et de partages très enrichissants. Petit clin d’œil du Seigneur, nous avons également 5 enfants de 2 à 12 ans, un peu en rapport d’âge avec les siens. Nos enfants ont tout de suite adopté Aimé Césaire l’impliquant dans leurs jeux et jouant même de la musique avec lui ( il avait apporté une cithare de son pays) c’était sa façon à lui de nous remercier. Seul le temps nous a manqué pour y ajouter les danses…

Nous portons désormais Aimé Césaire dans notre cœur et nos prières pour que sa famille puisse venir le rejoindre en France.

Je laisse le dernier mot à un de nos fils: “accueillir quelqu’un d’origine étrangère, c’est montrer que c’est le même Seigneur qui nous rassemble et qu’on peut vivre tous ensemble.”

Merci Seigneur.

 

« Après avoir passé des semaines à préparer la session, après avoir accueilli, rencontré nos hôtes, après avoir partagé à cœur ouvert, bref après tant de joie et de grâce, nous sommes rentrés chacun de notre côté mardi soir.

Mon cœur était alors partagé ! D’un côté je louais le Seigneur pour toutes ses merveilles, je portais dans la prière les personnes et paroisses rencontrées.

Mais d’un autre côté, j’étais un brin triste et nostalgique de ce moment passé trop vite.

Le Seigneur m’a donc réconfortée, quand à la suite d’un quiproquo, me voilà à la gare à attendre en vain mon mari : je tombe alors nez à nez avec un participant en attente lui d’un covoiturage pour chez lui ! Ensemble nous avons débriefé sur la session, et c’est le cœur complètement en fête que je suis rentrée à la maison.

Merci Seigneur d’être présent pour nous à tout moment, grandes sont tes grâces, grande est ta puissance ! » Stéphanie .