Ordinations 2019 -Meaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour découvrir ou revoir les ordinations en image: Diocèse de Meaux

 

Extrait de l’homélie de Mgr Nahmias :

Maximilien, Jean-Baptiste, Wilimstrong, n’oubliez jamais que vous êtes ordonnés pour faire de nouveaux disciples. Vous n’êtes pas un petit maillon d’une grande organisation internationale ! Laissez-vous saisir par le Christ prêtre, par le Christ serviteur. Donnez-lui votre humanité, donnez-lui votre liberté, donnez-lui vos charismes pour qu’il touche les cœurs et allume la foi à travers vos paroles, votre charité pastorale et la droiture de votre vie.

Bon ministère Jean-Baptiste, bon ministère Maximilien, bon ministère Wilimstrong !

Travaillez à faire un peuple de fils et de filles de Dieu qui vivent dans la liberté leur condition de disciples.

 

Témoignage du père Maximilien Maurice :

«Cher père Maximilien par ci … cher père Maximilien par là…’’ Je ne m’habitue pas à ce nouveau titre, ou plutôt, je ne m’y habitue qu’après avoir célébré un sacrement. Lorsque l’on m’appelle ainsi, fait étonnant, je me mets à penser à la messe ! Je pense immédiatement à la relation qui s’établit entre la personne et le Père par son prêtre… je disparais quelque peu, et je suis renvoyé à la messe, lieu où j’expérimente le mieux cette médiation de grâce.

Je peux bien faire un aveu dans ces quelques lignes. On me demande ce que cela fait de célébrer la messe. Lors de ma première messe, si j’ai été bouleversé après la messe par l’abîme qu’il y a entre Dieu et moi-même, c’est au moment de donner la communion que mon regard s’est particulièrement éclairé : Dieu est là, et Il est là pour son peuple.

Je suis entré dans le ministère par le pèlerinage du diocèse à Lourdes. Que de grâces, que d’actions de grâce devant ce que le Seigneur veut faire. Durant toute cette semaine, j’ai eu l’opportunité d’être aux premières loges des bienfaits que le Seigneur veut répandre sur le monde : bénédiction, confessions, sacrement des malades, eucharistie autour de notre évêque. Autant d’occasions de le voir à l’oeuvre. J’étais comme une petite cuillère luttant pour retirer le sable en trop sur la plage… et le Seigneur me montrait qu’il profitait de ma participation pour déplacer des montagnes. Nous faisons un peu, et Dieu fait tout.

Inutile de dire que la messe d’ordination du 23 juin fut un moment éblouissant … tous ceux qui ont fait le déplacement s’accorde à le dire. Il se passe quelque chose dans ce diocèse ! Puisse-t-il tourner des cœurs libres, disponibles à la nouveauté de l’Évangile, pour étendre son règne. Et alors, quel feu ! »