Noël – Questions ? Réponses !

Quelques réponses aux questions que vous vous posez sur Noël

 

Pourquoi décore-t-on un sapin ? Le sapin de Noël, qui reste vert même en plein hiver, symbolise l’arbre de vie, celui du Paradis dans la Bible. L’étoile que l’on pose en haut du sapin pour le décorer rappelle celle que les Mages ont suivi pour rendre visite à Jésus.

 

Jésus est-il vraiment né un 25 décembre ? Quand Jésus est-il né ? Est-ce bien le 25 décembre ? Que sait-on vraiment ? Pourquoi est-ce cette date-là qui a été retenue pour célébrer la naissance du Christ sur terre ? Pendant longtemps, les chrétiens ne se sont pas posé la question de la date précise. En fait, la première fête chrétienne est le dimanche, célébrée chaque semaine en souvenir de la Résurrection. C’est ensuite le cycle de Pâques (la Semaine Sainte, puis la période qui va des Cendres à Pentecôte) qui s’est progressivement mis en place. Ce n’est que vers le 4e siècle (à Rome : entre 325 et 354 ap. J-C.) que les chrétiens ont commencé à fêter la naissance du Christ, convaincus qu’ils sont par l’importance de la venue du Christ dans le monde.

Les évangiles ne nous donnent aucune indication quant à la période de l’année où Jésus est né. Tout au plus, Saint Luc nous dit-il que les bergers dormaient dehors pour garder leurs troupeaux, ce qui concerne une période s’étendant de mars à novembre ! En réalité, cette question n’avait pas grande importance dans l’Église ancienne.

L’Occident ancien célébrait le solstice d’hiver durant la nuit du 25 décembre : on y fêtait la victoire du soleil sur les ténèbres et l’allongement des jours après la plus longue nuit de l’année. À Rome se déroulait la fête du Soleil Invaincu avec des jeux solennels ; on y allumait de grands feux, sans doute pour aider le soleil à monter au-dessus de l’horizon. Les chrétiens affirment, eux, que le soleil toujours vainqueur est le Christ, et lui seul. Quant à l’heure de minuit, elle marque de manière symbolique l’arrivée d’un nouveau jour. On ne célèbre donc pas plus aujourd’hui qu’aux temps anciens une date reconnue exacte du point de vue historique, mais une réalité importante pour l’Église, qui n’est pas liée au jour : la manifestation du Christ sur la terre.

Pourquoi fait-on une crèche ? Dans la Bible et plus précisément dans l’Évangile selon Saint Luc, on peut lire que Jésus et né dans une crèche, une sorte d’étable ou de grange. Au XIIIe siècle, pour célébrer Noël, saint François d’Assise a eu l’idée de représenter la naissance de Jésus avec des personnes réelles, sous forme de petits spectacles que l’on a appelés « crèches vivantes ». On a ensuite représenté ces scènes avec des petits personnages, et chaque famille a ainsi pu faire sa crèche dans sa maison !

Pourquoi Jésus est-il venu comme un bébé ordinaire ? Dans la Bible, les prophètes ont longtemps annoncé l’arrivée d’un « Sauveur » qui libérerait le peuple hébreu. Après la mort de Jésus et l’annonce par les apôtres de sa résurrection, certains croyants se sont dits : « C’est lui le Sauveur ! » Mais loin d’être un roi guerrier comme on l’attendait, Jésus est simplement venu partager la vie de tous les hommes avec amour. Jésus a vraiment été un homme. Comme n’importe quel bébé, il a été dans le ventre de sa mère, puis il a grandi, a été adulte et, un jour, il est mort. Mais pour les chrétiens, il est certes mort sur la croix mais il est ressuscité trois jours après, le dimanche de Pâques. Pour les chrétiens, il est le Fils de Dieu. Il est donc Dieu et homme à la fois. Pour les chrétiens, Jésus a changé l’humanité en venant sauver les hommes et nous indiquer le chemin pour être unis à Dieu.

Existe-t-il une prière pour attendre Noël ? Il y en existe plusieurs. Nous proposons celle-ci :

Jésus, lentement, les jours défilent ;

Qu’il est long le chemin !

J’aimerais que la fête soit déjà demain.

Mais toi, tu prends ton temps.

Tu es très patient.

Tu veux nous laisser le temps de te connaître, tout doucement.

Alors j’aimerais te préparer un cadeau, un très beau cadeau :

t’accueillir dans mon cœur pour que tu y fasses ta demeure.

 

On peut terminer cette prière en récitant  un Notre Père et un Je vous salue Marie