Messe d’action de grâce

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un beau moment de fraternité, d’espérance et de prière !

Dimanche 30 août, à 18 heures,  a eu lieu en  l’église saint Louis de Fontainebleau, une magnifique messe d’action de grâce à l’intention de nos trois prêtres qui sont envoyés par notre évêque, comme chacun sait, vivre d’autres missions ailleurs après voir servis, pendant quelques années, dans notre Pôle Missionnaire.

Présidée par le Père Benoît, la célébration concélébrée par tous nos prêtres, était emprunte de joie, d’espérance, de prière et d’émotion… C’est le Père Philippe Mazur qui a donné l’homélie dans laquelle il nous a rappelé « que la mission du prêtre est de savoir aller là où le Seigneur nous envoie et de servir le peuple qui nous est confié… Chaque départ est une mort qui nous conduit à la résurrection… » Le Père Thomas Chassaing, quant à lui, a fait le mot de fin dans lequel il a longuement rendu grâce et remercié, au nom des confrères, pour toutes ces années passées au service du Pôle. Vous trouverez, ci-dessous, le contenu de son intervention.

Avant que la bénédiction finale nous soit donnée et qu’on nous envoie dans la Paix du Christ, le Père José, notre curé, a remis à chacun une enveloppe contenant un chèque fruit de la collecte qui avait été organisée auprès des fidèles qui voulaient manifester leur gratitude pour tout le temps donné au service de la mission. Dans son petit mot, le Père José n’a pas manqué de les remercier vivement pour leur précieuse collaboration tout en leur souhaitant  le meilleur dans leur nouvelle affectation. Il a terminé son intervention en les confiant, tous les trois, à l’intercession de la Vierge Marie.

La Rédaction.

Pour écouter l’enregistrement de la messe :Site de la Chorale du pôle

Mot d’Adieu – Père Thomas

Dimanche 30 août 2020 à la messe de 18h à St Louis de Fontainebleau

Chers frères et sœurs, chers amis,

Il me revient la tâche ardue et délicate de prononcer le mot traditionnel « d’au revoir ». Je ne dis pas « Adieu » mais « au revoir », car nous espérons bien que la Providence nous donnera l’occasion de nous recroiser et de partager à nouveau quelques moments fraternels et d’amitié, et pourquoi pas de mission ? « Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas » dit un proverbe africain.

Nous avons passé, père Benoit, père Philippe et moi-même, quelques années au milieu de vous, et je ne crois pas trahir les sentiments qui habitent les cœurs de mes confrères en vous disant combien nous avons été heureux durant ces années passées dans le pôle missionnaire de Fontainebleau. Une des choses qui m’a le plus marqué, c’est la gentillesse, la fraternité, la bonté et la patience avec lesquelles nous avons été accueillis, nous les prêtres, dans chacun des villages, par chacune de vos communautés, par chacun de vous. Ce fut une joie de découvrir, de goûter, de profiter de la spécificité, du dynamisme et de la couleur propre de chacun des villages du pôle. Notre légitime et naturelle diversité fait notre richesse, parce que nous sommes unis autour d’un même but : aimer, servir et faire connaitre le Christ. Ou, comme le dit la vision du pôle : aimer comme Jésus nous aime, et faire des disciples.

Bref, ce fut une joie et un honneur pour nous trois d’avoir été vos prêtres, vos pères, vos frères, vos serviteurs durant ces belles années. Nous mesurons la chance immense que nous avons eu.

Alors, pourquoi partir ? « L’Esprit souffle où il veut, et nous ne savons ni d’où il vient, ni où il va » (Jn 3,8). Les appels de l’Esprit nous attirent ailleurs, dans d’autres lieux, pour d’autres missions, et c’est la vie du prêtre que de répondre à ces appels et d’être disponible aux sollicitations de l’Esprit. Mais la distance géographique n’invalide pas les communions spirituelles et les amitiés fraternelles qui ont été tissées durant ces années. En Jésus, nous demeurons unis, nous demeurons frères pour toujours, pour l’éternité.

Merci à chacun et chacune pour tout ce que vous nous avez donné et apporté, merci pour vos prières, merci pour votre patience, merci pour votre amitié, merci pour votre OUI à Dieu, à Jésus, au service et à la mission. Aimez vos prêtres,même si parfois « aimer » voudra dire « supporter avec patience » leurs limites et leurs imperfections. Priez pour vos prêtres. Rappelez-vous que le prêtre est comme un vase d’argile, une poterie sans valeur qui porte en lui un mystère divin d’amour et de grâce qui le dépasse infiniment et qui vous est destiné.

Sachez que chacun de vos visages restera gravé dans notre cœur comme un doux souvenir de la présence de Dieu. Surtout, n’oublions pas notre double mission : vivre la communion fraternelle au nom de Jésus, dans la miséricorde, et faire connaitre et aimer Jésus à ceux qui ne le connaissent pas. C’est pour cela que nous avons été baptisés, c’est pour cela que nous sommes devenus chrétiens.

Vous serez toujours dans nos prières. Soyez bénis !

Père Thomas +