Louange de rentrée 2020

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mercredi soir s’est tenu, en l’église Saint Louis, la première louange de l’année, animée pour la première fois, par Wilinmstrong Borgella, notre diacre en vue du sacerdoce.

Elle s’est déroulée dans une ambiance de joie, de prière et de fraternité.

Beaucoup avaient, en effet, répondu à l’invitation et ce fut, de l’avis de tous, un réel plaisir de pouvoir se retrouver, après un si long temps de vacances, pour louer et adorer le Seigneur.

Dans son enseignement, le Père José a rappelé que « la louange est une forme de prière qui reconnaît le plus immédiatement que Dieu est Dieu ! Elle Le chante pour Lui-même et Lui rend gloire, au-delà de ce qu’Il fait, parce qu’Il EST. Elle participe à la béatitude des cœurs purs qui l’aiment dans la foi, avant de la voir dans la gloire. Par elle, l’Esprit se joint à notre esprit pour témoigner que nous sommes enfants de Dieu … La louange, c’est reconnaître que Dieu est Dieu et c’est l’adorer en vérité… »

Afin de mieux nous faire découvrir plus profondément ce qu’est la louange, notre curé a mis en lumière les trois principales formes qui se complètent et se nourrissent les unes des autres : la louange comme exaltation vécue collectivement, la louange comme sacrifice où le Christ se fait louange et enfin, la louange comme gloire, vocation de tout chrétien.

Concernant la louange comme exaltation, il nous a été rappelé que « la louange est une prière à Dieu par la musique et la danse, une prière d’adoration au Père. La louange est donc la forme de prière très ancienne qui conduit à louer Dieu par la joie, cette joie n’étant pas une excitation, mais une exaltation, une joie profonde du cœur de l’homme envers son Dieu d’Amour… »

Au sujet de la louange de sacrifice, le Père José a également précisé que « l’Eucharistie, sacrement de notre salut accompli sur la croix, est aussi un sacrifice de louange en action de grâce pour l’œuvre de la création ».

La lettre aux Hébreux (H 13, 15) nous parle de « sacrifice de louange » pour parler de ce sacrifice du Christ » et de conclure : « la plus parfaite louange à laquelle nous participons est la louange de la messe ».

Enfin, il nous a été indiqué que « la louange de Gloire est notre vocation éternelle, celle à laquelle nous sommes tous appelés – non seulement à participer à la louange, mais devenir une louange. C’est une âme qui demeure en Dieu, qui l’aime d’un amour pur et désintéressé… »