Faire dire des Messes pour nos défunts

 

Pourquoi faire dire des Messes pour nos défunts ?

« Dans l’attente de voir la mort définitivement vaincue, des hommes continuent sur terre leur pèlerinage; d’autres, ayant achevé leur vie, se purifient encore ; d’autres enfin sont dans la gloire et contemplent la Trinité dans la pleine lumière » (Lumen gentium, n.49).

Unie aux mérites des saints, notre prière fraternelle vient au secours de ceux qui sont en attente de la vision béatifique. Selon les commandements divins, l’intercession pour les morts obtient des mérites qui servent au plein accomplissement du salut. C’est une expression de la charité fraternelle de l’unique famille de Dieu, par laquelle « nous répondons à la vocation profonde de l’Église » (Lumen gentium, n.51) ; « sauver des âmes qui aimeront Dieu éternellement » (Thérèse de Lisieux). Pour les âmes du purgatoire, l’attente du bonheur éternel, de la rencontre avec le Bien-Aimé, est source de souffrances à cause de la peine due au péché qui maintient loin de Dieu. Mais il y a aussi la certitude que, le temps de purification achevé, l’âme ira à la rencontre de Celui qu’elle désire (cf. Ps 42; 62). »

« J’encourage donc les catholiques à prier avec ferveur pour les défunts, pour ceux de leurs familles et pour tous nos frères et sœurs qui sont morts, afin qu’ils obtiennent la rémission des peines dues à leurs péchés et qu’ils entendent l’appel du Seigneur. »  Saint Jean-Paul II

Offrir une messe