Dimanche de la santé

 

Sacrement des malades

 

 

Depuis 1992, l’Eglise Universelle célèbre tous les 11 Février, Fête de Notre Dame de Lourdes, la Journée Mondiale des malades, instituée par Saint Jean Paul II.

En France, elle se traduit par « le Dimanche de la Santé » cette année, le 11 Février 2018, et qui a pour thème

de réflexion  «  Montre-moi ton visage » .

Elle permet de présenter l’action de toutes les associations faisant partie de la Pastorale de la santé : Service évangélique des malades, Lourdes Cancer Espérance, l’Hospitalité de Lourdes,   Saint Vincent de Paul, Ordre de Malte et l’Aumônerie de l’hôpital de Fontainebleau….

Vous trouverez toutes les informations et contacts à la page : Au service des malades

 

Dans cette mission d’Eglise,mis en lumière par le message du pape François ci-dessous, l’aumonerie catholique de l’hopital de fontainebleau vous invite à la rejoindre pour répondre à l’invitation du Christ « J‘étais malade et vous m’avez visité » (Mt 25.31/46).

  A l’occasion du « Dimanche de la santé » il est possible aux personnes malades ou âgées de recevoir 

« le sacrement des malades » au cours des messes dominicales  des 10 et 11 Février 2018.

Si vous désirez recevoir le sacrement des malades, contactez le responsable liturgique de votre paroisse.

L’équipe d’aumônerie de l’hôpital de Fontainebleau

 

Extrait du message du Pape François le 26 novembre 2017

Au don de Jésus correspond la tâche de l’Église, qui sait qu’elle doit porter sur les malades le regard même de son Seigneur, un regard rempli de tendresse et de compassion.

La pastorale de la santé reste et restera toujours une tâche nécessaire et essentielle, à vivre avec un élan nouveau, à partir des communautés paroissiales jusqu’aux centres de soin les plus performants. Nous ne pouvons pas oublier ici la tendresse et la persévérance avec lesquelles de nombreuses familles accompagnent leurs enfants, leurs parents et d’autres membres de leur famille, qui souffrent de maladies chroniques ou sont porteurs de graves handicaps. Les soins qui sont apportés en famille sont un témoignage extraordinaire d’amour de la personne humaine et doivent être soutenus avec une reconnaissance adéquate et des politiques appropriées. Ainsi, les médecins et les infirmiers, les prêtres, les personnes consacrées et les volontaires, les membres de la famille et tous ceux qui s’engagent dans le soin des malades, participent à cette mission ecclésiale.

C’est une responsabilité partagée qui enrichit la valeur du service quotidien de chacun.

C’est à Marie, Mère de la tendresse, que nous voulons confier tous les malades dans leur corps et leur esprit, afin qu’elle les soutienne dans l’espérance. Nous lui demandons également de nous aider à être accueillants envers nos frères malades. L’Église sait qu’elle a besoin d’une grâce spéciale pour pouvoir être à la hauteur de son service évangélique du soin des malades. Par conséquent, que la prière adressée à la Mère du Seigneur nous trouve tous unis en une supplique insistante, pour que chaque membre de l’Église vive avec amour sa vocation au service de la vie et de la santé. Que la Vierge Marie intercède pour cette XXVIème Journée Mondiale du Malade ; qu’elle aide les personnes malades à vivre leur souffrance en communion avec le Seigneur Jésus et qu’elle soutienne ceux qui s’occupent d’eux. À tous, malades, agents du monde de la santé et volontaires, j’accorde de tout cœur la Bénédiction Apostolique.

 

 

PRIÈRE POUR LES MALADES

Dieu qui veut être la vie de tout homme,

Dieu qui n’abandonne aucun de tes enfants,

accorde à nos frères malades la force de lutter pour guérir :

qu’ils découvrent dans leur épreuve combien tu veux être proche d’eux

par des frères qui soutiennent leur courage,

par l’espérance que tu leur donnes en Jésus Christ.
Amen.