Dimanche de la miséricorde

 

Dimanche de la divine miséricorde

Et si je m’abandonnais vraiment à Celui dont l’ amour miséricordieux est plus fort que la mort ?

Chapelet de la miséricorde dimanche à 15h salle B de la maison de la Mission à Fontainebleau

La fête de la Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques, appelé actuellement Dimanche de la Divine Miséricorde.

Le 30 avril 2000, le deuxième dimanche de Pâques et le jour de la canonisation de sainte Faustine à Rome, le Souverain Pontife Jean Paul II l’a instituée pour l’Eglise universelle.

Qui est l’auteur de cette fête ? Le Seigneur Jésus !

Il dit à Sœur Faustine : “Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde (P. J. 299).
Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs.

En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces” (P. J. 699). Jésus a parlé de cette fête à Sœur Faustine dans plusieurs révélations. Il en a indiqué la date dans le calendrier liturgique de l’Eglise ; Il en a expliqué la motivation et le rôle à remplir ; Il a instruit l’Eglise sur la façon de la préparer et célébrer, et surtout Il a donné de grandes promesses dont la plus insolite est celle « d’une totale rémission de ses fautes et de leurs châtiments à qui s’approchera, ce jour-là de la Source de Vie » (cf. P. J. 300).

Il faut donc recevoir pendant la fête de la Divine Miséricorde la sainte Communion après une confession, c’est-à-dire sans avoir d’attache au moindre péché, et en toute confiance en la Miséricorde Divine et la miséricorde envers autrui.

Jésus dit : toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition” (cf. P. J. 699).

La date de la Fête a une profonde signification théologique et souligne le lien étroit entre la Passion et la Rédemption et la Miséricorde Divine.

Comment se préparer à la fête de la Divine Miséricorde ? Par une neuvaine qui consiste à réciter le Chapelet à la Miséricorde Divine pendant 9 jours consécutifs, à partir du Vendredi Saint.

Jésus insista : Dis, ma fille, que la fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier “ (P. J. 1517).

Confessions à St Louis le samedi de 17h à 18h ou en contactant un prêtre

Neuvaine à la Miséricorde Divine