Christ Roi

 

Christ, Roi de l’univers

Au terme de l’année liturgique, et après avoir contemplé et célébré tout ce que le Christ a vécu pour nous, de son Incarnation dans le sein de la Vierge Marie jusqu’à son ascension dans la Gloire et l’envoi de l’Esprit Saint, nous l’acclamons comme « Roi de l’univers ».

Une question pourrait nous venir à l’esprit : est-ce que ce Règne du Christ est réel, n’est-il pas une fiction ? Comment se fait-il qu’il ne soit pas plus manifeste ? N’est-ce pas la violence, le mal sous toutes ses formes qui règnent aujourd’hui dans notre monde ? Bien des personnes en viennent à se détourner de Dieu, ou à ne pas vouloir s’approcher de Lui, considérant qu’en fait Celui-ci leur apparaît totalement impuissant face aux malheurs qui atteignent le monde.

La lecture des évangiles nous fait comprendre que le Christ est Roi par sa Passion et le don qu’il nous fait de sa vie sur la Croix, dans un amour infini pour tout être humain, un amour qui vient triompher de la puissance du mal, de la puissance du péché et de la mort, un amour source de résurrection. Comme Jésus le dit à Pilate : « ma Royauté n’est pas de ce monde » (Jn 18,36). Le premier à avoir accueilli ce Règne du Christ est « le bon larron », qui s’est entendu dire de la part de Jésus : « ce soir, avec moi, tu seras dans le Paradis » (Lc 23,43). Ayant pleinement ouvert son cœur à l’infinie miséricorde de Dieu, il a laissé le Christ établir son Règne d’amour, de justice et de Paix en son cœur ; et il est le premier à être entré au Ciel !

A chaque fois que nous nous approchons du Christ avec confiance et humilité, il vient nous offrir d’avoir déjà part à son Règne, au cœur de nos vies et de notre monde troublés. En ce temps de confinement, n’hésitez pas à demander à vos prêtres de recevoir le sacrement de la réconciliation, de l’Eucharistie, à prendre le temps de l’écoute de la Parole de Dieu et de la prière du cœur, seul ou en famille, ou avec des proches : le Christ pourra venir vous communiquer sa Paix, vous fortifier dans la confiance et dans l’espérance. Il viendra établir en vous son Règne !

Ce Règne, pour le moment caché comme l’est le levain dans la pâte (cf. Mt 13,33), sera pleinement manifesté lors du retour du Christ dans la Gloire. Chacun sera jugé alors selon ses œuvres : Dieu nous promet qu’il fera un monde nouveau, en lequel il n’y aura plus ni le péché, ni la souffrance, ni la mort (cf. Ap 21,1-4).

Dans l’attente de ce jour, le Christ nous appelle à œuvrer à la venue de son Règne dans les cœurs de nos frères et dans le monde, à en être les témoins et les instruments ! Unis à Lui, il nous envoie pour être serviteurs de ceux qu’il a mis sur notre route, comme lui-même s’est fait le Serviteur de tous, dans l’amour.

Puisse ce temps de confinement être l’occasion pour nous de grandir dans le désir ardent de la venue du Règne du Christ, en nous mettant au service de chacun, et particulièrement des plus pauvres et des plus petits ! Le Christ pourra alors nous dire, au jour de son retour dans la Gloire : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Règne préparé pour vous depuis la création du monde » car « ce que vous avez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 34.4).

Demandons cette grâce les uns pour les autres, en nous confiant à l’intercession de la Vierge Marie, Servante du Seigneur, et la première à vivre de la vie de ce Royaume !

Très bonne fête du Christ Roi à chacun de vous !

Fraternellement.

Père Philippe Marchand +